Le Pavillon allemand est un édifice de la ville de Barcelone, situé sur la place Carles Buïgas, qui est la copie à l’identique du pavillon allemand conçu pour le compte du gouvernement allemand, en vue de l’exposition internationale de 1929, par Ludwig Mies van der Rohe.

Sa création se déroule en Allemagne durant la période troublée de l’immédiat d’après-guerre, et s’inscrit dans l’histoire des mouvements artistiques novateurs du début du XXe siècle. Autrefois, le pavillon accueillait la réception officielle réunissant le roi Alphonse XIII ainsi que les autorités allemandes. Par son côté innovant, le pavillon représente le caractère démocratique et progressiste de la République de Weimar.

Il a été démoli dès la fin de l’exposition mais une copie à l’identique s’est reconstruite entre 1983 et 1986 sur le même emplacement par les architectes espagnols Cristian Cirici, Fernando Ramos, et Ignasi de Solà-Morales.

Situé au pied du Palais national, son aspect tranche totalement avec celui de l’architecture des bâtiments alentour, construits pour la même exposition. 

L’harmonie spectaculaire de ses formes simples, l’utilisation de nouveaux matériaux comme le verre et le plexiglas ainsi que des matériaux nobles comme le marbre, le travertin ou encore l’onyx rouge, font du Pavillon allemand l’un des monuments les plus emblématiques de l’histoire de l’architecture moderne.

Le bâtiment se dresse sur un large socle longeant un bassin. La structure est constituée de huit poteaux en acier à section cruciforme portant un toit plat, avec de grandes baies vitrées et quelques cloisons allant du sol au plafond. 

Le pavillon donne une impression de jeu de plans perpendiculaires assemblés en trois dimensions. 

Le sol, le toit et les parois ne renferment pas les visiteurs mais distingue l’espace en le délimitant. Le tout donne une structure claire qui rend possible une cohérence d’ensemble entre les différents espaces.

Côté extérieur se trouve un bassin au milieu duquel est dressé un bronze, du sculpteur Georg Kolbe, représentant sa propre femme.

Les innovations et la qualité de confection du pavillon de Barcelone symbolise la capacité de production de l’industrie et de l’artisanat allemands. L’absence de thèmes émotionnels nationaux traditionnels a contribué à l’impact positif du pavillon et a favorisé l’acceptation du bâtiment par les visiteurs et les hôtes de l’exposition universelle.

Même des décennies après sa démolition, la signification de la structure éphémère était incontestable. C’est la raison pour laquelle elle a été reconstruite de 1983 à 1986.

Partages sur les réseaux sociaux

Inscription à la newsletter

Votre email sera uniquement utilisé pour l'envoie de notre newsletter et ne sera transmis à aucun partenaire. Lire notre conformité avec la loi RGPD